Joanna Viollaz rejoint le district pour une mission de service civique

Publié le 09/01/2018

Peux-tu te présenter en nous précisant tes parcours personnel et sportif jusqu’à ce jour ?


Je m’appelle Joanna, j’ai 22 ans et je suis originaire de la région lyonnaise. J’ai commencé le football à 12 ans avec les garçons dans la région lyonnaise puis j’ai rejoins une équipe féminine en U18 ligue au poste de gardien de but. Au terme de mon expérience en jeune j’ai changé d’équipe pour continuer à jouer en ligue en DHR puis DH. Niveau scolaire j’ai eu un BAC ES puis obtenu une licence d’anglais ainsi que mon BAFA. J’ai aussi joué avec la sélection universitaire lyonnaise pendant deux ans avec laquelle nous avons fini vices-championnes de France la deuxième année.
Je reviens tout juste de deux ans et demi passés au royaume uni où j’ai pu à la fois jouer en Premier League, passer mes diplômes de coach et travailler au sein d’une académie de football privée. J’ai énormément appris là bas en terme de football mais aussi sur le plan professionnel. Aujourd’hui je reviens en France car j’ai eu l’opportunité de signer pour l’ASPTT Albi et de travailler avec le district dans le développement du foot féminin.
 
Quel a été l’élément déclencheur pour qu’un jour tu te retrouves dans le football, et plus particulièrement dans le football féminin ?
 
Depuis toute petite j’ai toujours fait du sport en club (basket, tennis, judo, ski, badminton, futsal..) et je jouais tous les jours au foot à l’école avec les garçons, mais cela restait un loisir. Un jour j’ai voulu en voir un peu plus et j’ai signé en club. Malgré une bonne expérience avec les garçons j’ai rejoins une équipe féminine car je n’allais bientôt plus avoir l’age de rester en mixité et je voulais tenter quelque chose de nouveau. La transition a été bonne puisque l’équipe que j’ai rejoins n’était pas exclusivement féminine la première année. L’année suivante nous avons formé notre propre équipe. 

Tu es à présent en contrat civique au sein du District du Tarn de Football jusqu’en juillet 2018 ; peux-tu nous dire quelles seront tes principales missions ?
 
Les principales missions pour les mois à venir seront d’accompagner les clubs féminins sur les plateaux jeunes et sur les pratiques régionales. Il y aura aussi un suivi des effectifs pour les jeunes joueuses, qu’elles évoluent en mixité ou non. Je serai également présente sur les plateaux du mercredi pour le concours jeune talent U12F et le plan de performance fédéral. Enfin, nous tenterons de développer au mieux le foot féminin afin d’élargir les effectifs de joueuses, en créant notamment un lien plus étroit avec les écoles du département.
 
Penses-tu que cette pratique spécifique est essentielle pour nos jeunes joueuses qui pratiquent actuellement en mixité ?
 
Aujourd’hui la mixité reste encore un point fort jusqu’à un certain age et les joueuses ont un fort intérêt à jouer avec des garçons si elles se sentent bien dans leur groupe. Cependant, je pense que c’est ce vers quoi va tendre le football dans le futur. Le foot féminin est de plus en plus important de nos jours et la qualité n’en est que meilleur. Les coaching sont de meilleurs qualités et les équipes deviennent plus compétitives.
 
Quel message donnerais-tu à nos clubs tarnais pour les inciter à développer cette pratique ?
 
Je pense que cette pratique deviendra inévitable dans le futur et que les clubs ont un fort intérêt à développer dès maintenant leurs sections jeunes sur le long terme pour ne pas prendre un retard trop conséquent. De plus, les résultats de l’équipe de France féminine ces dernières années facilitent le développement du foot féminin. Les échéances à venir vont encore être un tournant dans ce domaine et le district est présent pour soutenir les clubs qui sont prêts à se lancer.

 

Par Olivier Durigon

Articles les plus lus dans cette catégorie